1er Congrès international Simone de Beauvoir au Brésil : impressions et notes

English version HERE.

Par Thainã Cardinalli

Traduction par Marine Rouch

 

A l’occasion du 70e anniversaire de la publication du Deuxième Sexe, le 1er Congrès international Simone de Beauvoir a eu lieu à l’Université de São Carlos en 2019. Avec une équipe organisatrice formée par Juliana Oliva, Luiza H. Hilgert et Rafaela F. Marques, l’événement a attiré des chercheur·ses de diverses disciplines avec pour intérêt commun une volonté de discuter de la vie et de l’œuvre de Simone de Beauvoir. Les thématiques suivantes ont orienté les discussions : La réception de Beauvoir au Brésil ; Beauvoir, études de genre et féminismes ; Beauvoir, éthique et politique ; Beauvoir, littérature et écrits autobiographiques ; Beauvoir et épistémologie ; Beauvoir et phénoménologie ; Beauvoir et histoire de la philosophie ; Beauvoir à l’école aujourd’hui.

Programme du congrès ICI.

Sauf erreur de ma part, il s’agissait de la première initiative, dans le champ universitaire brésilien, centrée exclusivement sur la production de la philosophe française. Comme l’ont souligné la plupart des présentations, il y a une absence de discussions sur l’ensemble de l’œuvre de Beauvoir dans les programmes universitaires brésiliens. À une époque où les débats sur le genre et la participation des femmes dans la société sont de plus en plus latents, reconnaître que les écrits de Beauvoir ne sont pas à la base de la formation des jeunes, surtout dans le domaine de la philosophie, c’est corroborer la critique faite par l’autrice elle-même, depuis le milieu du siècle dernier, concernant le rôle secondaire des femmes.

Il convient de souligner que les cours de philosophie au Brésil sont encore majoritairement masculins, tant si l’on considère le nombre d’étudiant·es et de professeur·es, que les philosophes étudié·es. Récemment, il y a eu plusieurs initiatives d’exposition des théories des femmes philosophes et de leurs contributions à la pensée philosophique, et les travaux de jeunes chercheuses sont de plus en plus diffusés.

Au cours de ce congrès, deux points ont retenu mon attention : d’une part, la réunion de chercheur·ses qui se consacrent depuis des années à l’interprétation, à l’investigation et à l’exploration des concepts de Beauvoir ; d’autre part, des productions que je considérerais comme des « premiers contacts » avec les textes de Beauvoir. Une grande partie des recherches n’a pas porté directement sur sa vie ou son œuvre. Cependant, elles ont utilisé méthodologiquement les réflexions de l’autrice dans le but d’interpréter un certain problème ou une situation sociale, ou même de mettre en évidence la pertinence de sa pensée. La célèbre phrase « on ne naît pas femme : on le devient », en plus d’être mentionnée d’innombrables fois, a marqué ce processus d’approche de l’œuvre de Beauvoir, puisqu’il était d’intérêt commun de comprendre les oppressions, les soumissions et les violences qui affectent le sexe féminin jusqu’à aujourd’hui.

De telles réflexions ont également pour toile de fond un événement récent concernant la lecture de Beauvoir au Brésil : les critiques reçues par l’autrice lorsqu’elle a fait l’objet d’une interrogation à l’Exame Nacional do Ensino Médio (ENEM) – examen national du lycée – en 2015. La question de sciences humaines citait une phrase du Deuxième Sexe, puis demandait aux candidat·es de disserter sur le mouvement social que Beauvoir a contribué à structurer, à savoir le féminisme. Alors que les intellectuel·les et les éducateur·trices ont applaudi la thématique de la question pour le fait qu’elle a provoqué des débats parmi les jeunes sur le mouvement féministe ainsi que sur le rôle prépondérant de Beauvoir dans ce mouvement, les groupes conservateurs et religieux étaient contre le sujet, demandant même son annulation car, selon eux, elle attaquait la « sexualité » des adolescent·es et allait à l’encontre de la « fonction naturelle » des femmes.

Les textes de Beauvoir, ainsi que les études sur sa trajectoire de vie, ne sont pas seulement importants pour la structuration de nouveaux champs de connaissance et de perspectives d’analyse dans les sciences humaines ; ils sont aussi extrêmement nécessaires et fondamentaux pour contenir, contrer et remettre en question les voix rétrogrades qui définissent encore les femmes comme le « sexe fragile », ou à partir de leur organe sexuel. En ce sens, le 1er Congrès international Simone de Beauvoir a été un acte de résistance contre les programmes de premier et de deuxième cycle qui continuent d’omettre l’importance de Beauvoir dans la constitution de la pensée philosophique française, ainsi que contre les coupes budgétaires des universités brésiliennes qui éloignent les chercheuses et empêchent l’étude de questions sociales pourtant centrales.

Enfin, je tiens à souligner que les recherches présentées lors de cet événement ont été diffusées : dans Ipseitas (2019)et dans Em Curso (2020).

 

L’autrice :

Thainã T. Cardinalli est doctorante à l’Instituto de Filosofia e Ciências Humanas à Unicamp, au Brésil, et s’intéresse particulièrement aux femmes voyageuses, aux récits de voyage et à l’histoire du Brésil. Elle a déjà publié sur ce carnet un texte intitulé « Simone de Beauvoir’s travel to Brazil« .

 

Pour citer cet article : Thainã T. Cardinalli, « 1er Congrès international Simone de Beauvoir au Brésil : impressions et notes », trad. Marine Rouch, Chère Simone de Beauvoir, juin 2021. URL : https://lirecrire.hypotheses.org/3493


Marine Rouch

Doctorante à l'université de Toulouse Jean Jaurès - Histoire contemporaine des femmes et du genre - Histoire littéraire - Laboratoire FRAMESPA (UT2J) - Laboratoire ALITHILA (Lille 3). CV ici : https://lirecrire.hypotheses.org/curriculum-vitae

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search