Le Deuxième Sexe : une publication en plusieurs étapes

En 1949, Simone de Beauvoir publiait son célèbre Deuxième Sexe. Le mois prochain, The UK Sartre Society célèbrera le soixante-dixième anniversaire d’un livre qui a fait – et qui n’a pas fini de faire – couler beaucoup d’encre. Pour ce billet, qui inaugure la nouvelle rubrique dédiée à l’essai, retour sur les étapes de sa publication…

¨¨

L’essai est composé de deux tomes qui ont paru à plusieurs mois d’intervalle. Dans La Force des choses (Folio, p. 257.), Simone de Beauvoir écrit que le premier tome a paru en juin et le second en novembre. En fait, Les faits et les mythes, est sorti le 24 mai 1949 ; L’expérience vécue, le 28 octobre 1949. Il s’agit des dates indiquées dans le catalogue Gallimard, et reprises dans la chronologie établie par Sylvie Le Bon de Beauvoir pour la Pléiade.

Premier tome du Deuxième Sexe

Avant chaque publication, Simone de Beauvoir a prépublié des extraits dans Les Temps Modernes. Trois textes du premier tome le furent sous le titre : « La Femme et les Mythes » (mai 1948 ; juin 1948 ; juillet 1948). Dans une lettre du 3 août 1948 adressée à son amant américain et écrivain Nelson Algren, l’écrivaine exprimait sa satisfaction concernant la réception de ces trois premiers extraits :

 

J’entends dire, ce qui me fait plaisir, que la partie déjà publiée dans Les Temps Modernes a rendu plusieurs hommes fous furieux ; il s’agit d’un chapitre consacré aux mythes aberrants que les hommes chérissent à propos des femmes, et à la poésie tocarde qu’ils fabriquent à leur sujet. Ils semblent avoir été atteints au point sensible. Actuellement je traite des aspects moins attrayants, plus scientifiques, mais intéressants. (Beauvoir, 1997, p. 322).

Les prépublications continuent : l’année suivante, ce sont « Le mythe de la Femme et les écrivains : Montherlant ou le pain du dégoût » (janvier 1949) et « Le mythe de la femme et les écrivains : Stendhal ou le romanesque du vrai » (février 1949) qui paraissent à leur tour dans la revue. Dans La Force des choses, l’écrivaine écrit :

“Le premier volume fut bien reçu : on en vendit vingt-deux mille exemplaires dans la première semaine.” (FCI, Folio, p. 259.)

En fait, les chiffres des tirages – à défaut d’avoir pu obtenir les chiffres de vente – permettent de nuancer et de préciser le propos. Le premier tome est tiré une première fois à 11 000 exemplaires en mai 1949. Une première réimpression à 11 000 exemplaires intervient le 15 juin suivant, signe du succès commercial du livre. En septembre 1949, ce sont 11 000 exemplaires supplémentaires qui sont réimprimés. Deux autres interviennent en mars (7700ex) et décembre 1950 (6600ex), portant le total à 47 300 exemplaires en circulation sur la période (archives Gallimard).

Entre temps, en octobre 1949, le deuxième volume paraît, directement tiré à 22 000 exemplaires, certainement grâce à la fois au succès commercial du premier tome et au scandale provoqué par la prépublication de textes qui en sont extraits :  « L’initiation sexuelle de la femme » en mai 1949 ; « La lesbienne » et un texte extrait du chapitre « La mère » intitulé dans les Temps Modernes « La maternité » en juin 1949 ; et, en juillet 1949, un second texte extrait du chapitre « La mère » prépublié sous le titre « La maternité ».

Première page des Temps Modernes, n° 43, mai 1949.

Le succès commercial du deuxième volume semble paradoxalement être moins prononcé que celui du premier : seulement deux réimpressions seront faites en janvier 1950 (11000ex) et en mars 1951 (6600ex), portant le total à 39 600 exemplaires en circulation sur la période (archives Gallimard). Par ailleurs, le succès du premier tome a pu tirer profit du scandale déclenché  un mois plus tôt par la prépublication du chapitre sur l’initiation sexuelle.

Même s’ils ont attiré des réflexions ironiques de la part d’intellectuel.les misogynes, les extraits du premier tome et le premier tome lui-même, n’ont provoqué aucun scandale médiatique comparable au déferlement d’injures qui s’est abattu sur l’écrivaine et son entourage à partir de la publication des chapitres traitant de la sexualité. C’est en effet le chapitre sur l’initiation sexuelle qui a déclenché des torrents de critiques ironiques, moqueries et indignations et qui a ouvert la voie à de nombreuses discussions autour de l’existentialisme ou encore de la littérature accusée d’être en pleine décadence.

Un prochain billet abordera les réactions des intellectuel.les.

Petit récap’

1948 :

  • 1 mai / 1 juin / 1 juillet : 3 extraits du tome 1 dans Les Temps Modernes sous le titre “La femme et les mythes” (n°32/33/34)

1949 :

  • 1 janvier : “Le mythe de la femme et les écrivains : Montherlant ou le pain du dégoût”, dans Les Temps Modernes (n°39)
  • 1 février : “Le mythe de la femme et les écrivains : Stendhal ou le romanesque du vrai”, dans Les Temps Modernes (n°40)
  • 1 mai : “L’initiation sexuelle de la femme”, dans Les Temps Modernes (n°43)
  • 24 mai : Publication du tome 1, Les faits et les mythes / 11 000 exemplaires tirés
  • 1 juin : “La lesbienne”, “La maternité” (extrait du chapitre “la mère”), dans Les Temps Modernes (n°44)
  • 15 juin : Première réimpression du tome 1 / 11 exemplaires
  • 1 juillet : “La maternité”, (deuxième extrait du chapitre “la mère”), dansLes Temps Modernes (n°45)
  • 27 septembre : deuxième réimpression du tome 1 / 11 000 exemplaires
  • 28 octobre : Publication du tome 2, L’expérience vécue / 22 000 exemplaires tirés

1950 :

  • 4 janvier : première réimpression du tome 2 / 11 000 exemplaires
  • 9 mars : Troisième réimpression du tome 1 / 7 700 exemplaires
  • 12 décembre : quatrième réimpression du tome 1 / 6 600 exemplaires

1951 :

  • 24 mars : deuxième réimpression du tome 2 / 6 600 exemplaires

 

Avertissement : Il ne m’a pas été possible de savoir combien de réimpressions ont eu lieu après 1951. Quant aux chiffres de vente, les éditons Gallimard ne souhaitent pas les communiquer. Je remercie Eric Legendre pour les chiffres des tirages.

Références

Simone de Beauvoir, La Force des choses, Paris, Gallimard, Folio, 2t, 1963.

Simone de Beauvoir, Lettres à Nelson Algren. Un amour transatlantique 1947-1964, Paris, Gallimard, coll. Folio, 1997,

Pour citer cet article : Marine Rouch, “Le Deuxième Sexe : une publication en plusieurs étapes”, Chère Simone de Beauvoir, juin 2019. URL : https://lirecrire.hypotheses.org/1565


Marine Rouch

Doctorante à l'université de Toulouse Jean Jaurès - Histoire contemporaine des femmes et du genre - Histoire littéraire - Laboratoire FRAMESPA (UT2J) - Laboratoire ALITHILA (Lille 3)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.